Category Technique

filtre rouge en noir et blanc

Pourquoi un filtre rouge ?

En optique les couleurs primaires sont le rouge le vert et le bleu.En noir et blanc ces trois canaux sont mélangés et vont donner la palette des nuances de gris.A partir d’une photo couleur on peut sélectionner le filtre de son choix en fonction du rendu.Le filtre rouge a ma préférence …

Le filtre rouge laisse passer principalement la composante rouge, elle va donc se traduire par un gris plus ou moins clair (voire un blanc crémeux). La composante verte étant bloquée elle va alors se traduire par un gris plus ou moins sombre (voire un noir). La composante bleu est elle aussi bloquée par conséquent et donnera un gris sombre.

Le filtre rouge est des trois celui qui donne le plus de contraste quand la lumiére est présente et qualitative.  Par contre il blanchit fortement les tons chairs (composés de rouge) et donne un aspect cadavérique.

Le filtre vert donne moins de contraste et donc donne  en portrait des rendus avec de riches nuances de gris.

Le filtre bleu assombri sensiblement et donne une ambiance assez sinistre à une scène.

L’intérêt du filtre rouge en paysage (urbain ou nature) est d’assombrir le ciel bleu et simultanément de restituer un relief fort grâce à son contraste élevé entre les zones claires et sombres.

Sur une scène comportant beaucoup de rouge lumineux (chaises rouge à une terrasse ensoleillée), les chaises deviennent blanches ce qui est du meilleur effet.

A contrario si on les préfère noires un filtre vert sera biensur tout indiqué.

Ce qu’il faut retenir.

Un filtre physique rouge (se visse sur l’objectif) est différent d’un filtre informatique (canal rouge),en cela qu’il est moins sélectif (imparfait) et qu’il consomme de la lumiére. Donc il génère du bruit et réduit le piqué. Mais ces inconvénients peuvent être un avantage! Car alors l’image est moins dure car moins contrastée et moins résolue. Il s’en suit une sensation hybride entre une image quand même percutante par un contraste bien présent et moins tranchante. De ce fait une plus grande palette de nuance de gris est disponible.

Sans filtre puis avec filtre rouge.

photo sans filtre rouge photo avec filtre rouge

 

choisir sa profondeur de champ en photographie!

Comment choisir sa profondeur de champ en photographie.

On le sait tous, plus le diaphragme est fermé plus la profondeur de champ augmente.
A contrario plus il est ouvert et plus la profondeur de champ s’effondre.
Ce qui est moins évident, c’est que la profondeur de champ dépend aussi du taux de grandissement de l’optique.
Donc à ouverture de diaphragme équivalente un grand angle aura une profondeur de champ très supérieur à un téléobjectif.
Et elle dépend aussi de la distance de mise au point…
Donc on peut avoir une flou d’arrière plan très prononcé avec un ultra grand angle à 30 cm de son sujet et un diaphragme vissé à 11 …
Et puis, l’optique donne le meilleurs de son piqué à F8,et la diffraction bouffe les fins détails dés F11.
Et puis à la plus grande ouverture l’image est molle (peu de contraste) et il y a du vignettage …

Qu’est ce qu’on s’en fou !!!

Quelques points de bon sens permettent de mette de l’ordre dans tous ce fatras courant sur les forums :

En paysage, au grand angle comme au téléobjectif, on a souvent besoin d’avoir une lecture nette du premier plan au dernier.
Si c’est le cas fermons le diaphragme à F11 voire F16.

En portrait on souhaite isoler son sujet du fond, voire mettre l’accent sur le regard, ouvrons alors le diaphragme.
Oui, mais de combien ?

Bien voici quels que scénario, en studio avec un fond uni on peut très bien travailler sans s’occuper de l’arrière plan.Un diaphragme de 4 à 8 donne de bons résultats quand on cherche une bonne description du physique du modèle.
Ainsi un chignon ou les cheveux tirés en arrière réclament un diaphragme assez fermé (F5,6 voir F8).
Une chevelure bouclée s’accommode à merveille de flou et un diaphragme plus ouvert que F4 donne de très beaux résultats.
Donc pour privilégier un élément de détail du visage il faudra ouvrir davantage !
Attention, quand même,dés F1,4 il n’y a plus qu’un oeil de net.

Mettez cela en application et vous aurez de beaux résultats, faites exactement le contraire et ça marchera parfois !

Normal car rien ne vous empêche de faire un paysage dans le quel seul le centre d’interrêt doit  être net.
Vous faites alors un portrait en situation, c’est à dire
que vous décrivez une attitude dans un décors.

Les photos suivantes on été prises à F11 et à F0,95 avec un Noctilux de chez Leica.
Choisissez le rendu qui vous plait et n’oubliez jamais
que le bon diaphragme ne dépend ni des revues ni des forums.
Le bon diaphragme c’est celui qui montre bien le ressenti du photographe et par conséquent ce qu’il a voulu exprimer !

Noctilux diaphragme 0,95

Noctilux diaphragme F11